Focus sur les principaux travaux en 2016.

Clôtures du terrain d’entraînement et du stade Marcel Reynaud

Depuis quelques années, la clôture du terrain d’honneur du stade Marcel Reynaud était endommagée, voire défoncée par endroit. Cette dégradation posait des problèmes de sécurité à la fois pour la pratique du sport,  et du football en particulier, mais aussi pour la protection de la pelouse du stade d’honneur, condition sine qua non pour la bonne tenue des compétitions.
De la même façon, le terrain d’entrainement n’était lui aussi pas suffisamment clôturé et donc ni protégé, ni sécurisé.

C’est pourquoi un investissement très important a été effectué, cette année, pour clôturer les deux stades en panneaux rigides : 462 mètres linéaires de clôture qui ont été remplacés ou installés, ainsi que des nouveaux filets pare-ballons posés ou remplacés sur les deux stades. 

Coût du marché : 60 937,74 € TTC dont 5 000 € ont été financés par la Fédération Française de Football et 25 390 € par la Région.

Un superviseur et un nouveau poste de relevage pour les P’tits Mousses.

Un ordinateur pas comme les autres a été nouvellement installé aux services techniques.
De son vrai nom « superviseur », il permet la récupération de toutes les informations des installations techniques d’eau et d’assainissement en temps réel et alerte aussitôt si un défaut est détecté. Grâce à cet équipement, les interventions peuvent se faire directement via l’ordinateur si les incidents rapportés sont minimes (mise en route, marché forcée...).
Ce nouvel outil permet ainsi de réagir plus vite en cas de défaillance.

L’achat du superviseur était inclus dans le marché public pour la réhabilitation du poste de relevage des P’tits Mousses. Ce dernier, en très mauvais état, rejetait les effluents des eaux usées dans la mayre au lieu de les acheminer dans les réseaux d’assainissement.  

Coût total du marché : 91 200 € TTC dont 12 703,20 € TTC pour le superviseur. 30 % des travaux ont été financés par le Conseil Régional et 15 % par l’Agence de l’Eau.

Sécurisation des écoles et de leurs abords

Dans le contexte des récents attentats et de la menace terroriste et conformément aux instructions interministérielles, la direction départementale de la sécurité publique et le groupement de gendarmerie départementale sont pleinement mobilisés, aux côtés des effectifs locaux des polices municipales, pour assurer la sécurité des entrées et sorties des écoles et établissements scolaires du département.

Des mesures ont été adoptées pour la sécurité des écoles et leurs abords à la rentrée 2016.

Pour les écoles primaires publiques de Sarrians, les portillons et portails des écoles sont fermés à clé pendant et à l’issue du temps scolaire.

D’autres mesures ont été mises en place pour sécuriser les 4 écoles :

-          mise en place de gâches électriques et d’interphones

-          mise en place des moyens d’alerte spécifiques

-          réalisation d’un dépose minute pour fluidifier la circulation aux abords des écoles Paul Cézanne et P’tit Mousses

Il est important de rappeler que les incidents, suspicions d’incidents et dysfonctionnement doivent être signalés aux autorités compétentes sans délai.

La sécurité de nos enfants est l’affaire de tous.

Un nouveau boulevard Marius Bastidon pour plus de sécurité

D'importants travaux de réhabilitation ont été entrepris sur le boulevard Marius Bastidon.

Les réseaux d'eau potable vétustes ont été changés. Le réseau d'assainissement, non étanche et amianté, a été lui aussi remplacé et la voirie refaite pour assurer des trottoirs accessibles aux personnes à mobilité réduite et autres, et les coussins berlinois actuels ont fait place à deux plateaux traversants en amont et au milieu du boulevard pour diminuer les nuisances sonores et la vitesse afin de garantir une zone à 30 km/h.

 

 

Des calades pour embellir le parvis de l’Église

Dans le cadre d'un partenariat établi entre la CoVe et l'Université Populaire Ventoux(association de réinsertion professionnelle pour les demandeurs d'emploi) et sous l'impulsion de la ville de Sarrians, des travaux d'embellissement ont été réalisés devant le parvis de l'église.
Des calades, des pierres calcaires faites de sable et de chaux peu énergivores, ont remplacés le goudron.
Pour cela, les salariés d'UP Ventoux ont dû tailler les pierres sur place une par une pour leur donner une forme adéquate et adaptée au sol.

Un résultat harmonieux qui illumine l'entrée de notre Église. Cet aménagement sera complété par la reprise de la chaussée de la place.

Travaux de grande envergure sur l’avenue Agricol Perdiguier

Le Département de Vaucluse engage des travaux de réalisation d'un giratoire au niveau du carrefour Avenue Agricol Perdiguier, boulevard Marius Bastidon et avenue Charles de Gaulle, et de requalification de l'Avenue Agricol Perdiguier. Ces travaux sont prévus en 2 tranches. La première tranche correspond à la requalification de l'avenue Agricol Perdiguier par sa réfection complète, la création de trottoirs et la mise en place de l'éclairage public sur le secteur compris entre l'accès à la caserne des pompiers et le giratoire d'Intermarché. La deuxième tranche correspond à la réalisation du giratoire entre les avenues Agricol Perdiguier, Charles de Gaulle et le boulevard Marius Bastidon.

En amont de ces travaux, le service des eaux et de l'assainissement de la commune réalisera une extension du réseau d'assainissement au départ de l'avenue Agricol Perdiguier (à hauteur du garage) jusqu'à la caserne des pompiers.

Le réseau d'eaux usées et une partie du réseau d'eau potable sur l'avenue Charles de Gaulle seront également remplacés. À l'issue de ces 2 chantiers, la réalisation d'un ouvrage hydraulique important est prévue pour réduire la vulnérabilité du secteur.

Un coup de jeune pour la station d’épuration

Notre station d'épuration (STEP) a aujourd'hui 45 ans. Elle compte plusieurs ouvrages construits en 1971 (bassin d'aération, silo à boues, bassin d'orage).

Ce projet est nécessaire pour l'élaboration du PLU en prenant en compte l'évolution de la population à l'horizon 2030 avec notamment le projet Cœur de Ville . Une convention a été passée avec la ville de Vacqueyras en vue de la réhabilitation de cet ouvrage.

NB : ces travaux sont totalement différents de ceux qui avaient été réalisés en 2004 et 2007 sur la station d'épuration et le réseau d'assainissement, à savoir : mise aux normes pour la partie prétraitements à l'arrivée de la STEP (dégrillage, dessablage et déshuilage des eaux usées) et travaux sur le collecteur ouest.